Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Mot de passe oublié

Networking ou Not Working, à vous de choisir !

Hervé Bommelaer est consultant en outplacement au sein du cabinet Enjeux Dirigeants. Il accompagne depuis de nombreuses années des cadres dirigeants en repositionnement professionnel.

Il est l’auteur de sept livres sur le Réseau dont « Trouver le bon job grâce au Réseau » et « Recherche d’emploi – conseils de pros » (Eyrolles).

Article_reseau_Herve_Bommelaer_ABG

Par Hervé Bommelaer


Hervé Bommelaer est consultant en outplacement au sein du cabinet Enjeux Dirigeants. Il accompagne depuis de nombreuses années des cadres dirigeants en repositionnement professionnel.

Il est l’auteur de sept livres sur le Réseau dont « Trouver le bon job grâce au Réseau » et « Recherche d’emploi – conseils de pros » (Eyrolles).

 

 

 


Le Réseau, ce n’est pas pour moi.

Le Réseau, je ne sais pas comment l’utiliser.

Le Réseau, c’est du piston.

Le Réseau c’est la mafia.
Le Réseau c’est pour les gens très expérimentés.

Je n’ai pas de Réseau.

 

A priori, il existe beaucoup de bonnes raisons de ne pas utiliser le Réseau dans votre parcours professionnel.

En réalité, ces bonnes raisons sont de mauvaises excuses. Et la pire erreur que vous puissiez faire aujourd’hui, quelle que soit votre situation de doctorant ou de docteur, serait justement de ne pas utiliser le Réseautage professionnel !

 

 
Trouver le bon job grâce au Réseau

 

Dans la recherche d’un poste, le Réseau représente le plus sûr chemin vers le succès. Mais cette démarche ne s’improvise pas, elle exige du professionnalisme.

L’activation Réseau en recherche d’activité est un art et une technique. Elle s’appuie sur dix piliers bien identifiés :

 

   1- s’initier à la démarche de Réseautage ;

   2- avoir un projet professionnel clair et atteignable ;

   3- identifier des cibles précises : des laboratoires, des entités ou des entreprises ;

   4- savoir dépasser leur réseau direct pour accéder aux deuxième et troisième cercles, c'est-à-dire rencontrer des personnes inconnues ;

   5- utiliser la recommandation, l’arme absolue qui vous permet de rencontrer qui vous voulez ;

   6- demandez ce que l’on peut vous donner : des conseils, de l’information ; jamais un job ;

   7- maîtriser les techniques de mise en contact : le mail et l’appel Réseau ;

   8- savoir piloter les rencontres Réseau pour en sortir avec des noms de personnes à contacter ;

   9- effectuer un suivi scrupuleux de ses contacts et éviter le « réseau kleenex » ;

   10- être assidu, déterminé, discipliné, actif et persévérant.

 

Si vous cherchez un stage ou un poste, jetez-vous sur le Réseau car c’est un moyen peu connu et donc peu utilisé par vos « concurrents » sur le marché de l’emploi. Si vous voulez quitter la recherche académique pour le monde socio-économique, votre démarche de recherche d’informations et de conseils est totalement légitime. Ciblez, pour cela, les anciens de votre école/université, les parents et relations de vos camarades, et utilisez les services de l’Association Bernard Gregory. L’ABG peut ainsi vous proposer une formation ou un accompagnement pour préparer votre démarche de réseau, affûter votre visibilité sur les réseaux sociaux, préparer votre « pitch » ou mieux comprendre le fonctionnement des entreprises. Elle organise également des « ApéroDocs » en soirée, où doctorants/docteurs et professionnels peuvent échanger de manière informelle.

 

 

Le Réseau : à privilégier une fois en poste

 

Votre employeur examine régulièrement à la loupe la contribution de chacun de ses collaborateurs. Or, les études montrent clairement que, à expérience égale, ce sont les individus bénéficiant du meilleur réseau en interne qui ont le plus de chance de progresser dans la hiérarchie ! Voilà une excellente raison pour travailler son Networking en interne. Soyez présent dans les séminaires, les groupes de travail, les réunions informelles, à la machine à café et intéressez-vous sincèrement aux autres.

 

Parallèlement, il est aussi vivement conseillé d’être actif et visible auprès de votre réseau externe. Non seulement auprès du premier cercle des proches mais aussi et surtout dans le vaste cercle des « liens faibles », c’est à dire toutes ces personnes que vous connaissez et qui vous connaissent, mais que vous ne voyez pas régulièrement. Ce sont ces liens plus lointains qui, lorsqu’ils sont réactivés, donnent les meilleures idées, collectent les bonnes informations et dévoilent les opportunités les plus intéressantes.

 

Par ailleurs, ne restez pas englué dans votre réseau de clones, suscitez de nouvelles rencontres professionnelles et créez des solidarités durables. Dans ce but, il est indispensable de professionnaliser votre action de Networking. Pour cela, clarifiez vos objectifs, cartographiez votre réseau, définissez votre stratégie et agissez. Et rejoignez les associations d’alumni et les groupes professionnels.

 

Enfin, ne déjeunez jamais seul. Et surtout, ne mangez pas toujours avec les mêmes ! Profitez de vos déjeuners pour rencontrer des collègues, conseils, informateurs, journalistes, ex-collègues, etc. Vous avez cinq déjeuners par semaine, soit 250 déjeuners annuels en retirant les vacances. Vous bénéficiez donc de 250 occasions de rencontrer des personnes dans l’année sans que cela vous prenne plus de temps que ce que vous aviez l’habitude de faire avant. Le Réseau en poste constitue votre meilleure assurance contre le chômage. Ne le négligez pas.

 

 

Créateur d’entreprise : jamais sans mon réseau

 

Si, à un moment de votre parcours professionnel, vous créez une entreprise, ne vous lancez pas dans cette aventure si vous ne disposez pas d’un réseau solide pour vous soutenir et vous aider dans le démarrage de votre activité. Car le jeune entrepreneur est souvent seul et doit faire face à toutes les responsabilités du chef d’entreprise. Or, dans cette phase de décollage, il est important d’être bien entouré.

De même, ne créez pas votre entreprise si vous n’avez pas d’appétence et de compétences pour le Réseau business. Car c’est par vos relations - et par les relations de vos relations – que vous avez le plus de chances de trouver vos premiers contrats.

 

Méfiez-vous des toxiques

Globalement, en réseautant, vous reverrez ou rencontrerez des personnes bienveillantes. Ces individus prendront plaisir à vous rendre service et à vous aider si vous leur demander quelque chose qu’ils puissent vous donner : des conseils, de l’information.
Mais quelquefois, il vous arrivera de tomber sur un toxique.

Le toxique est le professionnel – cela peut être un ami, un pair ou un inconnu – qui va vous expliquer que, pour vous, c’est foutu et que cela ne marchera jamais. Le néfaste est dangereux car il est capable de vous ruiner le moral et de vous faire douter. Si vous rencontrez ce type d’individu, fuyez et ne l’écoutez pas.           

                                               

En résumé, que vous soyez en recherche de poste, en poste ou en création d’activité, votre choix se résume à : Networking ou Not Working.

 

 

Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1 item1